Pourquoi j’ai arrêté de bosser (gratuitement) pour Twitter

Si comme moi vous êtes un utilisateur assidu de Twitter sur Android, vous avez sans doute été incité à participer au programme de beta test de l’application mobile.

Alors, le beta test, qu’es aquo ? Vous obtenez l’accès à une version de l’application en phase (presque) finale de son développement. Elle n’est pas terminée et certaines fonctionnalités peuvent ne pas répondre correctement. C’est justement là que vous entrez en scène. Twitter vous demande d’utiliser l’application comme vous le faites d’habitude (lecture, envoi de tweets, retweets, mentions, etc…) et met à votre disposition une fonction supplémentaire : Report a bug (en Anglais dans le texte, ce qui, pour pinailler, est déjà un bug en soi), signaler un problème en bon Français, pour faire remonter aux développeurs les éventuels problèmes que vous rencontrez.

J’ai donc endossé pour vous, public, ce rôle de beta testeur, qui, comme je vais tenter de le démontrer, porte bien son nom,  afin de voir ce que Twitter attendait exactement de ces gentils utilisateurs volontaires. Et je n’ai pas été déçu.

La procédure est simple, vous suivez le lien qui vous propose de participer à « La grande expérience de Twitter » et vous appuyez sur le gros bouton bleu :

Sur cette image, Twitter ne vous prend pas en traître et vous explique que vous allez recevoir des nouvelles versions de l’application (dans le jargon, des builds) par le biais de mises à jour, et vous prévient que ces dernières peuvent s’avérer instables et contenir des bugs (ceux-là mêmes que vous allez devoir pister, identifier et signaler).

Après avoir accepté les conditions d’utilisations usuelles, qu’évidemment personne ne prend le temps de lire et qui donnent votre accord pour léguer tous vos biens, votre âme et votre grand-mère à Twitter, ça y est, vous avez l’honneur et l’avantage d’être un testeur pour Twitter ! Alors heureux ? Évidemment que vous êtes heureux, Twitter vous fait un cadeau incroyable : vous allez pouvoir utiliser avant tout le monde les nouvelles fonctions, voir le nouveau design (plutôt réussi à mon goût), mais surtout, vous faites partie de l’équipe ! Certains s’en vantent même sur les forums…

Après cinq minutes d’utilisation, BIM ! un bug ! Et évidemment, déformation professionnelle, c’est un bug de localisation (traduction et adaptation d’un logiciel) : en effet, l’onglet de votre profil s’appelle « Me », et n’a donc pas été traduit en Français. Je suis donc la procédure : bouton en haut à droite, Report a bug. S’ouvre alors votre logiciel de messagerie avec un e-mail pré-rédigé qu’il ne vous reste qu’à remplir, et qui se présente ainsi (les phrases en gras sont celles que j’ai remplies, et les traductions sont en italique) :

À : twitter-for-android-experiment@twitter.com;

Objet: Bug: Twitter for Android v1000428 (com.twitter.android)

______________________________________________________________

Thanks for filing a bug! (Merci de nous signaler un bug !)

Summary (Résumé): Dans l’onglet du profil, le titre n’est pas traduit en Français.

Steps to reproduce (Étapes à reproduire): Ouvrir l’application, faire glisser l’écran vers la droite jusqu’à atteindre l’onglet du profil, constater le problème.

Expected results (Résultats attendus): Le titre de l’onglet devrait être localisé en Français : « Moi ».

Actual results (Résultats obtenus): Le titre de l’onglet est :  « Me ».

Une fois mon rapport de bug rempli, j’envoie mon mail et ça y est ! Je viens de travailler gratuitement pour Twitter !!!

En effet, ce petit protocole est tout simplement le quotidien de testeurs, de vraies personnes qui travaillent, et qui, horreur, touchent un salaire pour faire exactement cela. Ils sont payés pour « tordre » une application dans tous les sens, faire tout ce que l’utilisateur final  peut possiblement faire, et faire remonter les problèmes aux développeurs. Seulement, bien tester une application/un jeu ça prend du temps, et le temps… exactement.

Twitter court-circuite donc la phase finale de son contrôle qualité, en la faisant faire par ses utilisateurs tout en leur donnant l’impression d’être des privilégiés. Rendez-vous compte ! Vous travaillez gratuitement pour Twitter, mais en plus vous en êtes content ! Voire fier, même ! N’est-ce pas là le fantasme de tout bon esclavagiste ? Un serviteur dévoué, zélé, qui ne coûte rien, et qui en plus est ravi de cette situation !

Évidement, le pigeon ciblé est le technophile, celui qui va être motivé par la carotte de l’avant-première (carotte bidon d’ailleurs, les nouveautés se comptent sur les doigts d’une main de lépreux) et qui prendront sur leur temps libre pour remplir cette tâche avec beaucoup de sérieux et d’application. Ce n’est pas mon cas, et j’ai donc mis un terme à ma collaboration volontaire (mon bug a bien été corrigé dans la build suivante).

Mais alors, si tout le monde est content, le beta testeur et Twitter, où est le problème ? Les plus cyniques et les plus libéraux d’entre nous se satisferont de ce procédé qui fonctionne, ne coûte pas un rond, et permet même de faire des économies. Les autres trouveront peut-être que le procédé est moralement discutable, et que le testeur indéniablement bêta, ne se rend pas compte de la portée de ce genre d’entourloupe qui ferait passer les abus des stages en entreprise pour des œuvres caritatives.

N’oublions pas que si un service est gratuit, c’est que l’utilisateur et ses données sont le produit. Rien de bien nouveau sous le soleil donc, pas la peine de hurler contre la grande machine capitaliste du diable, pas de quoi ériger des barricades, mais une bonne occasion de vous rappeler de ne pas faire n’importe quoi sur internet ! Personne ne vous oblige à le faire, vous n’avez pas d’excuse pour être bêta.

Publicités

Une réflexion sur “Pourquoi j’ai arrêté de bosser (gratuitement) pour Twitter

  1. Pingback: L’obsolescence programmée des iPhone | Tibtib à Dublin

Commentez ici ! Je ne mords pas... ou très rarement.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s